ei.CESI / Actualités / Conférence Recherche « En route vers l’ordinateur optique » Mercredi 18 Mai 2016

conférence-ordinateur-optique

Conférence Recherche « En route vers l’ordinateur optique » Mercredi 18 Mai 2016

Dans le cadre de notre cycle de conférences basées autour de la Recherche, l’école d’ingénieurs du Cesi de Nancy a le plaisir de convier Noemi WIERSMA doctorante au Laboratoire de Matériaux Optiques, Photonique et Systèmes (LMOPS)  (Université de Lorraine et Supéléec).

Elle viendra vous présenter les particularités de son laboratoire et sa thèse sous la forme d’une présentation dynamique et accessible à tous (participation aux concours ma thèse en 180 secondes et sujet MC6).

 

Mercredi 18 mai 2016 de 17h à 18h – Salle C 10
Cesi 1 – 2 Bis rue de crédence 54600 Villers-lès-Nancy

 

Noémi Wiersma est une ingénieure franco-néerlandaise en thèse doctorale au Laboratoire de Matériaux Optiques, Photonique et Systèmes  (LMOPS) de l’Université de Lorraine et de CentraleSupélec.

Après l’obtention de son baccalauréat scientifique et Abibac (bac franco-allemand) à Metz en 2007, elle y suit les classes préparatoires aux grandes écoles pour intégrer l’Ecole Supérieure d’Electricité (CentraleSupélec, anciennement Supélec) en 2009. Après une formation dans les domaines des sciences de l’information et de l’énergie électrique, elle décide de se spécialiser dans les systèmes photoniques, domaine émergent du 21e siècle. Ce choix s’appuie notamment sur son envie de construire une carrière tournée vers l’Allemagne, berceau de l’optique.

Diplômée ingénieur Supélec en 2013, elle entame ensuite une thèse doctorale en photonique, voire l’optique non linéaire. Durant sa thèse elle étudie le comportement de la lumière laser à l’intérieur de matériaux photosensibles. Des domaines d’innovation visés : les télécommunications ainsi que le biomédical.

Outre son intérêt pour les sciences et son investissement dans l’ouverture des sciences au grand public, elle s’investit dans la musique et dans des réseaux professionnels.

 

En route vers l’ordinateur optique

Ces dernières années, le développement de l’électronique se heurte aux limites de la physique et la photonique, avec notamment avec la fibre optique, commence à s’imposer comme domaine émergent pour fabriquer des ordinateurs de plus en plus puissants.

La suite logique de cette progression est de développer un ordinateur tout optique capable de s’interfacer directement avec la fibre. Le challenge est donc de trouver des composants optiques capables de remplacer les fonctionnalités de base d’un ordinateur actuel. Pour faire circuler l’information dans l’ordinateur, le laboratoire LMOPS se penche sur des routeurs optiques reconfigurables en temps réel. Nous étudions également comment stocker de la lumière sous forme de mémoire optique dans de petits cristaux. Enfin, tout comme un quartz synchronise toute l’électronique dans nos ordinateurs, nous étudions des systèmes émettant de la lumière à une fréquence de notre choix.

Finalement les recherches actuelles montrent que les fonctionnalités de base de l’ordinateur tout optique sont là, mais  des efforts techniques restent à faire pour miniaturiser l’ensemble et interfacer les composants entre eux.