ei.CESI / Actualités / Un ingénieur CESI en Roumanie

Un ingénieur CESI en Roumanie

Thomas, ingénieur formé à l’ei.CESI de Rouen, nous parle de son parcours, de Qualité et de son dernier poste plus orienté RH chez Bombardier à Cluj-Napoca en Roumanie.

 

Pourquoi as-tu choisi la formation d’ingénieur généraliste de l’ei.CESI à Rouen ?

Je cherchais une formation d’ingénieur généraliste par l’apprentissage. J’ai choisi un centre d’études avec des professionnels partageant leur expérience d’industriels, plutôt qu’une école d’ingénieurs offrant essentiellement des cours. J’ai eu la chance de trouver mon apprentissage dans le laboratoire pharmaceutique GlaxoWelcome (GSK) basé à Evreux, dans le service Méthodes & Industrialisation, sur les processus de fabrication des aérosols et poudres à inhaler.         

 

Peux-tu nous résumer ton parcours professionnel ?

J’ai ensuite rejoint Bombardier Transport (constructeur ferroviaire) sur le site manufacturier français de Crespin (Nord) pour un poste de Black Belt Lean 6 Sigma*, puis en tant que Responsable de la performance de notre site de bogies (interface entre le véhicule et la voie).

Basé à Berlin, au siège du groupe à partir de 2010, j’ai été en charge de l’implémentation d’une partie de la stratégie Qualité pendant 3 ans et j’ai ensuite adapté notre système d’amélioration continue vers une approche couvrant l’ensemble des fonctions et niveaux de l’entreprise, le tout basé sur les bonnes pratiques venant de Bombardier Transport et Aéronautique.

Depuis quelques mois, j’ai accepté un nouveau challenge : gérer le site de nos services partagés de Ressources Humaines, situé à Cluj-Napoca en Roumanie.

 

Pour toi l’amélioration continue, la qualité dans une entreprise, c’est quoi ?

L’amélioration continue, c’est la mise en œuvre d’une stratégie basée sur un changement culturel et la création de compétences. Une fois la stratégie initiée, les outils et techniques (comme le Lean 6 Sigma*) sont les supports pour nous aider à atteindre et dépasser nos objectifs.

La qualité, c’est (après la sécurité) notre priorité N°1. Elle s’étend depuis la phase d’offre jusqu’à la fin de la période de garantie du train. Il faut créer, livrer, recevoir un produit ou un service correspondant à 100 % aux attentes de notre client. C’est également s’assurer que chaque employé de l’entreprise connaisse le besoin du client et sache comment il peut contribuer à y répondre.

 

Tu travailles désormais en Roumanie, as-tu des conseils à donner à ceux qui veulent s’expatrier ? Y-a-t’il des opportunités à saisir ?

Le marché du travail est très dynamique en Roumanie et de plus en plus de multinationales s’y établissent notamment dans les Services. Les qualifications linguistiques (Allemand, Suédois, Français) sont très recherchées et valorisées. Cluj-Napoca, où sont situées de nombreuses universités, est une des villes les plus actives de Roumanie. Le niveau des qualifications y est élevé et il y a une culture très ouverte sur le monde. Je trouve très agréable de travailler chez Bombardier Cluj avec des collègues motivés, engagés et voulant « changer le monde » !

 

Ton poste chez Bombardier a récemment évolué vers les Ressources Humaines, tu peux nous en parler ?

Je suis le directeur des opérations pour notre principal centre RH de services partagés Bombardier Transport : c’est un grand challenge pour moi qui n’ai pas d’expérience RH !

Néanmoins, beaucoup de nos activités sont comparables à de la production manufacturière et je peux apporter mon expérience acquise dans les opérations et la qualité.

Le centre de services partagés à Cluj représente 200 personnes travaillant en treize langues sur des sujets divers :

  • 15.000 requêtes RH venant de tous les sites sont gérées chaque mois,
  • Le traitement de la paie pour l’Europe,
  • 80 % des recrutements en Europe,
  • La gestion de la mobilité internationale pour l’ensemble de la compagnie,
  • Les formations.

Consulter la page Facebook de Bombardier

Les bureaux de Bombardier en Roumanie

Les bureaux de Bombardier en Roumanie

*Lean 6 Sigma = rapprochement de deux méthodes d’amélioration des processus connues et reconnues pour leur efficacité

*Black Belt = “ceinture noire”, chef d’équipe qui se consacre à plein temps à l’amélioration continue (conduite de projets, formation des Green Belts voire d’autres Black Belts) et doit maîtriser la méthode dans son ensemble

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Twitter  ei.CESI
Facebook ei.CESI