Une publication scientifique pour un apprenti CESI

Depuis 2015, l’école d’ingénieurs CESI collabore avec l’INRS-EMT (Institut National de la Recherche Scientifique – centre Énergie, Matériaux et Télécommunication au Québec). C’est ainsi que Maxime Broyer, élève de 2ème année du cycle ingénieur par l’apprentissage à Saint-Nazaire, a effectué un stage en laboratoire au sein de l’équipe de recherche du Professeur Andreas Ruediger. Pendant son stage de quatre mois, il a participé à un projet collaboratif sur la croissance de couches ultraminces dont les résultats ont fait l’objet d’une publication scientifique ! Il nous donne ici son avis sur le CESI et sur son stage.

 

L’objectif du projet

Il s’agissait de fabriquer des jonctions tunnel ferroélectriques avec un choix de matériaux et de paramètres de dépôt compatibles avec les procédés industriels pour des dispositifs CMOS, qui sont à la base de tous les dispositifs d’électronique intégrée comme les ordinateurs, tablettes, cellulaires, etc.

Dans le cadre de ce projet, il a été démontré qu’il est possible de fabriquer un nouveau type de mémoire électronique qui combine les avantages des technologies existantes sans leurs désavantages, le tout étant compatible avec les procédés CMOS.

 

Les résultats du projet

La revue Applied Materials and Interfaces (Publication « American Chemical Society »), d’excellente réputation internationale dont le facteur d’impact est de 7.15, vient de publier les résultats.

« Il est rare que les résultats obtenus lors d’un stage fassent partie d’une percée technologique mais nous cherchons à donner des projets intéressants et pertinents aux stagiaires que nous accueillons et la qualité des stagiaires que nous recevons de la part du CESI nous permet de construire des situations gagnant-gagnant.» dit le Prof. Dr. Andreas Ruediger, responsable de l’équipe nanoélectronique-nanophotonique à Varennes et superviseur de ce stage.

 

Témoignage de Maxime

De son côté, Maxime Broyer se félicite vivement de cette expérience : « Grâce à la confiance du Prof. Dr. Andreas Ruediger et de son équipe j’ai pu être un réel acteur dans les projets de recherche, ce qui a conduit à la publication de cet article scientifique. C’est la première fois que je suis co-auteur d’un article et je trouve cela très valorisant. J’ai beaucoup appris pendant ces quatre mois autant sur l’aspect technique que sur le monde de la recherche. Cela m’a aussi permis de développer mes compétences linguistiques (environ 50 % des étudiants présents à l’INRS sont étrangers). Et sur le plan personnel, ce stage m’a permis de voyager et de découvrir le Canada. »

Sur cette lancée, de nouveaux stagiaires seront accueillis l’été prochain par les équipes du Prof. Dr. Andreas Ruediger !

Consulter l’article

 

Maxime Broyer, futur ingénieur CESI

 

Prof. Dr. Andreas Ruediger

 

Suivez l’ei.CESI sur les réseaux sociaux :

Twitter  ei.CESI

Facebook ei.CESI