ei.CESI / Actualités / Science in Wonderland : les lois de la physique se jouent en mode SERIOUS GAMES

ei.CESI - École d'ingénieurs

Science in Wonderland : les lois de la physique se jouent en mode SERIOUS GAMES

Le projet «  »Science in Wonderland » » est né du constat commun de l’école d’ingénieurs du CESI et de l’Université de Portsmouth : il est urgent de trouver des solutions pour rendre l’enseignement des sciences à la fois plus attractif mais aussi plus innovant pédagogiquement parlant, au vu de la désaffection des carrières scientifiques mais aussi de la difficulté éprouvée par les étudiants dans ces domaines. Au sein du CESI, c’est la région nord-Ouest, partenaire naturel frontalier des Britanniques qui a porté le projet, partiellement financé par l’Europe via les fonds FEDER et la coopération Interreg IVA France-Manche.

Fortes de leurs compétences respectives en Sciences de l’éducation et en technologies de l’Information et de la Communication appliquées à l’éducation, les institutions partenaires ont proposé une nouvelle approche de l’enseignement des Sciences, à travers la conception de ‘serious games’ ou ‘edutainment’ auxquels ont été intégrés des scénarios pédagogiques basés sur la modélisation et la simulation.
Une démonstration de ces simulations a été faite lors de la remise des diplômes de l’établissement de Rouen, en présence de notre partenaire l’université de Portsmouth.

Les ressources 3D ainsi créées peuvent être utilisées par les étudiants anglais et français, 5 simulations ont été mises en place : l’hélicoptère, le carrousel, la gare de triage, le frein de vélo et le siège enfant, et testées sur des groupes d’étudiants anglais et français toujours à Rouen et à Portsmouth au travers de la méthode APP (Apprentissage par projets) ou PBL (Problem Based Learning) que le CESI utilise et développe depuis de nombreuses années.
Chaque simulation est un mini environnement 3D qui permet aux étudiants d’interagir et de collaborer ensemble pour résoudre le problème. Ils peuvent également, s’ils le souhaitent, travailler individuellement.

L’hélicoptère : Dans cet environnement, les étudiants doivent trouver quelle est l’énergie cinétique de plusieurs ensembles de pales de rotor, à différentes vitesses de rotation. Ils contrôlent l’hélicoptère et le positionnent comme ils le souhaitent.

La gare de triage : Les étudiants ont 3 wagons différents qui peuvent être déployés au sommet d’une côte, et doivent ralentir suffisamment avant de taper les amortisseurs. Les étudiants doivent travailler sur l’énergie cinétique du train.