ei.CESI / Actualités / Séminaire pédagogique (PFI) à Porto pour les élèves FIA BTP de La Rochelle

Séminaire pédagogique (PFI) à Porto pour les élèves FIA BTP de La Rochelle

Séminaire PFI – Du 14 au 18 juin, les élèves en 1ère année à la formation d’ingénieurs BTP par apprentissage de l’ei.CESI La Rochelle se sont envolés vers la ville de Porto (Portugal).

Ce séminaire de 5 jours, nommé PFI (Projet de Formation Individualisé), a permis aux apprenti(e)s spécialité BTP de l’école d’ingénieurs de La Rochelle de réfléchir et travailler sur la construction de leurs projets professionnels.

En partenariat avec l’université de Porto et sa faculté d’Ingénierie, les élèves ont bénéficié d’un programme riche en découvertes, rencontres et échanges professionnels. Voici quelques exemples des activités et projets menés durant ce séminaire :

  • Participation au congrés d’accoustique du bâtiment
  • Visite au Laboratoire de Physique du bâtiment
  • Visite au Laboratoire d’Acoustique
  • Conférence sur la Recherche en physique, technologie et gestion du bâtiment à l’université de Porto
  • Ateliers thématiques : « BIM, based Virtual reality interfaces », « Low Energy Renovation of Neighborhoods in Southern
    Europe », « PCM in building construction », « Project Management in Construction »,…
  • Visite des monuments remarquables et ponts de Porto
  • Activités sportives…

 

 


Le Projet de Formation Individualisé : fil directeur de l’accompagnement

Chaque élève ingénieur prépare au sein d’un des 21 campus un diplôme d’ingénieurs CESI, formation généraliste, et en entreprise, il acquiert des compétences spécifiques à un métier d’ingénieur : ingénieur production, maintenance, R&D…

La démarche PFI permet à chaque élève ingénieur de définir ce métier, puis d’identifier et de mettre en place les moyens en centre et en entreprise pour s’y préparer.

Cette démarche PFI est itérative tout au long de sa formation. Elle s’acquiert en s’appuyant notamment sur :

  • la méthode d’Education Aux Choix Professionnels (méthode conçue par l’UIMM) ;
  • des enquêtes sur les métiers d’ingénieurs ;
  • l’appropriation de la notion de compétence ;
  • l’autonomie et la prise de responsabilité en cohérence avec le projet de formation ;
  • l’autoévaluation ;
  • la négociation des différentes missions en entreprises ;
  • le choix de tout ce qui peut être individualisé dans la formation.

En s’appropriant de cette démarche, l’élève ingénieur devient acteur de sa formation.

L’élève ingénieur est accompagné dans cette démarche par un enseignant-formateur et un maître d’apprentissage. Lors des entretiens individuels ou lors des évaluations en entreprise, le document PFI sert de fil conducteur.

Au travers de cette démarche, l’élève ingénieur se donne les moyens de choisir son orientation et de construire une stratégie en vue de cette orientation ; il peut changer de projet au fil du temps ; le travail lui permet de comprendre ce qu’il perd ou gagne au changement, comment il doit modifier sa trajectoire ; il est important d’accompagner cette réflexion pour montrer comment la démarche permet de choisir plutôt que de subir.

A court terme, les objectifs sont :

  • définir son projet professionnel
  • évaluer l’écart entre les compétences requises et les compétences acquises
  • se construire une formation pour combler cet écart
  • préparer son insertion professionnelle

A long terme, il s’agit pour l’élève ingénieur de s’approprier une démarche de gestion de sa carrière qu’il pourra mettre en oeuvre dans sa vie professionnelle, après l’avoir appliquée pendant les trois ans de sa formation.